En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Édith Mathis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano suisse (Lucerne 1936).

Formée aux Conservatoires de Lucerne et de Zurich, elle rencontre Élisabeth Bosshart, qui accompagne sa carrière. En 1956, elle débute au Théâtre de Lucerne en chantant Chérubin dans les Noces de Figaro. Dès 1962, elle est à Salzbourg, Munich et Glyndebourne. Elle s'impose comme une mozartienne, abordant des opéras peu connus comme Bastien et Bastienne, La Finta Giardiniera, La Finta Semplice ou Il Re Pastore. Mais elle est aussi Pamina, Suzanne, Marcelline dans Fidelio, ou Mélisande. De 1961 à 1972, elle intègre la troupe de l'Opéra de Hambourg. En 1980, elle reçoit le titre de Kammersängerin à Munich et se fixe à Londres. Son style sobre et limpide fait merveille dans les cantates baroques et les mélodies romantiques. En 1986, elle chante des lieder de Mozart et, en 1990, grave Kleider machen Leute de Zemlinski. En 1994, elle aborde les lieder de Schubert et Brahms, tout en continuant à interpréter la musique religieuse de Mozart.