En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Heinrich Marschner

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur allemand (Zittau 1795 – Hanovre 1861).

Se destinant d'abord au droit, c'est à l'âge de vingt ans qu'il décida de se consacrer à la musique, après avoir rencontré Beethoven à Vienne.

Il fut maître de chapelle chez le prince Krasatkowitz à Presbourg, puis fut appelé à Dresde par Weber, grâce à qui fut créé son opéra Heinrich IV und d'Aubigné (1820). Il fut directeur de la musique de cette ville de 1824 à 1826, mais démissionna à la mort de Weber, pour occuper le même poste à Leipzig l'année suivante. C'est là que fut créé Der Vampyr (1828), un de ses ouvrages les plus intéressants. Dans le même temps, il voyagea à Berlin, où il se lia avec Mendelssohn, et se rendit aussi à Dantzig, Aix-la-Chapelle et Breslau. À partir de 1837, il s'établit à Hanovre où il donna Hans Heiling, qui passe pour son chef-d'œuvre (1833). Pendant les vingt-cinq dernières années de sa vie, assez curieusement, son activité de compositeur se ralentit, en dépit de succès qui avaient fait de lui le successeur de Weber à la tête de l'opéra romantique allemand. Il faut néanmoins signaler la création, en 1845 à Dresde, de Kaiser Adolph von Nassau, sous la direction d'un chef d'orchestre qui avait nom Richard Wagner.

Avec moins d'imagination musicale que Weber, Marschner occupe cependant une place importante dans le courant du romantisme allemand.