En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Neville Marriner

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoniste et chef d'orchestre anglais (Lincoln 1924 – Londres 2016).

Il reçoit ses premières leçons de violon de son père, et obtient en 1940 une bourse pour étudier au Royal College of Music de Londres. Après la guerre, il termine ses classes au R. C. M., puis au Conservatoire national de musique de Paris, où il perfectionne sa technique instrumentale sous la direction de René Benedetti. Il participe avec Thurston Dart à la fondation du Jacobean Ensemble, et enseigne au Royal College of Music de 1949 à 1959. Encouragé par Pierre Monteux, il travaille la direction d'orchestre avec celui-ci aux États-Unis et fonde, en 1959, l'Academy of Saint Martin in the Fields de Londres, dont il fait l'un des plus prestigieux orchestres de chambre.

À l'instar de Charles Münch, N. Marriner délaisse insensiblement le violon pour la baguette et partage son temps entre ses divers orchestres et son métier de chef invité (orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam, orchestres symphoniques de Boston et San Francisco, Orchestre de Paris, Orchestre national de France). Chef et directeur artistique de l'Orchestre de Chambre de Los Angeles (1969-1978), il a été directeur musical de l'orchestre du Minnesota à Minneapolis de 1979 à 1986, et chef invité permanent de l'Orchestre de la radio de Stuttgart de 1983 à 1989.