En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Antonín Mareš

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur de Bohême, émigré en Russie (Chotěboř v. 1719 – Saint-Pétersbourg 1794).

Violoncelliste, corniste, il se fixa à Saint-Pétersbourg en 1748. Il devint le maître de musique du comte Narychkine. En 1751, il forma un orchestre de cors de chasse, dont le nombre d'exécutants (36 cornistes) était tel que lorsque chacun des instrumentistes émettait une note fixe, l'ensemble disposait des trois octaves de l'orgue baroque. Ainsi, pour les fêtes de plein air, il retrouvait le rythme entraînant et le flamboyant des harmonies de chasse haendéliennes ; pour les concerts de l'orchestre impérial, il obtenait un jeu en sourdine absolument nouveau. Il fut le directeur de cet orchestre de chasse de 1757 à 1789. Il fut ensuite violoncelle solo de l'orchestre impérial. On lui doit des pièces originales pour un et plusieurs cors et de nombreuses transcriptions.