En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Makoto Shinohara

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur japonais (Osaka 1931).

Il étudia la musique à l'université des Arts de Tokyo, avec Yasukawa (piano) et Ikenouchi (composition), avant d'aller à Paris suivre les cours d'analyse d'Olivier Messiaen (1954-1959). Il les compléta en suivant à Cologne des cours de Karlheinz Stockhausen, dont il fut une année durant l'assistant. Parmi ses œuvres, on peut citer Solitude (1961), pour orchestre, Alternance (1962), pour ensemble de percussionnistes, Vision et Mémoires (1965 et 1966), deux œuvres pour bande magnétique réalisées au Studio d'Utrecht, Personnage (1968), pour voix d'homme et bande, Vision II (1970), pour orchestre, Rencontre (1972), pour percussions et bande, Relation (1976), pour flûte et piano, Égalisation (1976), pour vingt-cinq instruments, etc.