En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lorin Maazel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre et violoniste américain (Neuilly 1930).

Il commence l'étude du piano et du violon à l'âge de cinq ans. Ses parents, musiciens originaires de Los Angeles, s'installent à Pittsburgh en 1938, et, dès 1939, il dirige en public à New York et à l'Hollywood Bowl. En 1941, Toscanini l'invite à diriger l'orchestre de la N. B. C. Après avoir terminé des études de mathématiques et de philosophie à l'université de Pittsburgh et s'être produit quelque temps comme violoniste, il est nommé chef de l'orchestre symphonique de Pittsburgh (1949), et, en 1951, obtient une bourse pour aller étudier en Italie la musique baroque. À la même époque, il commence à diriger les grands orchestres européens : il est le plus jeune chef et le premier Américain à diriger, en 1960, au festival de Bayreuth (Lohengrin). Invité à Salzbourg (1963), il donne en 1968, à Berlin, la première mondiale de l'Ulisse de Dallapiccola. De 1965 à 1975, il est directeur musical de l'orchestre de Radio Berlin. Codirecteur, avec Otto Klemperer, du New Philharmonia Orchestra de Londres de 1970 à 1972, il succède, dès 1972, à George Szell comme chef et directeur artistique de l'orchestre de Cleveland. En 1977, il est nommé chef principal de l'Orchestre national de France, auquel il reste attaché jusqu'en 1990. De 1988 à 1996, il a été directeur musical de l'Orchestre de Pittsburgh. Il a pris en 1993 la direction de l'Orchestre symphonique de la Radio bavaroise à Munich. C'est lui qui enregistre, en juillet 1978, Don Giovanni de Mozart pour le film de Joseph Losey.