En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arthur Lourié

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur américain d'origine russe (Saint-Pétersbourg 1892 – Princeton 1966).

Il fit ses études au conservatoire de Saint-Pétersbourg, puis en autodidacte. Il fut directeur de la section musicale du Commissariat du peuple lors de la Révolution. Il se fixa à Paris de 1924 à 1940, puis aux États-Unis en 1941. Il se libéra de l'influence de Debussy, Stravinski et Schönberg au bénéfice d'une expression personnelle qui se réfère à la musique liturgique orthodoxe, avec le souci de la primauté mélodique. D'inspiration généralement religieuse ou philosophique, son œuvre doit sa séduction à la sincère adaptation des modes et du plain-chant grégorien à la sensibilité contemporaine. « Musique grave jusqu'à une sorte d'austérité, mais belle comme la nuit et la solitude », en a dit Julien Green. Son journal musical Profanation et sanctification du temps (Paris, 1966) contient d'intéressants documents sur la vie artistique entre 1910 et 1960.