En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Neeme Jârvi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre estonien (Tallinn, 1962).

Il étudie le piano, la percussion et la direction à l'école de musique de sa ville natale. Émigré aux États-Unis en 1980, il poursuit ses études à la Juilliard School, puis travaille avec Léonard Bernstein et Michaël Tilson Thomas. Au Curtis Institute de Philadelphie il étudie la direction avec Max Rudolf et Otto Werner Müller. En Scandinavie, il a été invité à diriger les orchestres symphoniques de Malmö et Göteborg en Suède, l'orchestre de la radio norvégienne, l'orchestre philharmonique de Bergen ainsi que plusieurs orchestres finlandais. Il s'est produit aussi à la tête de l'Orchestre national de Lyon, ceux du Capitole de Toulouse et de Radio-Luxembourg. Directeur musical de l'ensemble de musique contemporaine Lyra Borealis à Toronto, il devient celui des Musiciens de chambre de cette ville, interprétant avec eux un répertoire allant du baroque aux œuvres d'aujourd'hui. Il a donné la première audition soviétique du Chevalier à la Rose et il est le dédicataire de la Symphonie no 3 d'Arvo Pärt. Il a réalisé de très nombreux enregistrements (intégrales symphoniques en particulier).