En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Geneviève Joy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste française (Bernaville 1919).

Entrée en 1931 au Conservatoire de Paris, elle y fait des études très complètes et travaille le piano avec quatre professeurs, dont Yves Nat, son principal maître. En 1941, elle obtient son 1er Prix de piano et s'intéresse d'emblée à la musique de son temps (elle appartient dès l'âge de vingt-trois ans au comité de lecture de la Radiodiffusion). De 1944 à 1947, elle est chef de chant à l'Orchestre national. En 1945, elle commence à se produire en duo de piano avec J. Robin et épouse l'année suivante le compositeur Henri Dutilleux (dont elle crée peu après la Sonate pour piano). En 1952, elle fonde avec Jeanne Gautier et André Levy le Trio de France. Au long d'une carrière très active, elle consacre un part importante de son temps à l'enseignement, d'abord comme professeur de déchiffrage au Conservatoire de Paris (où elle est nommée en 1950) puis comme professeur de musique de chambre à l'École normale de musique de Paris (1962-1966) et au Conservatoire de Paris (1966-1986). Grande interprète du répertoire de piano du xxe siècle, elle a créé des œuvres de Ohana, Dutilleux, Milhaud, Jolivet, Auric, Rivier, Constant, etc.