En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maria Ivogun

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano hongroise (Budapest 1891 – Beatenberg, Suisse, 1987).

Elle étudia à Vienne, où Bruno Walter la découvrit en 1913. À la suite de l'impression considérable produite par elle dans le rôle de Zerbinetta d'Ariane à Naxos de Strauss, elle fut engagée partout en Europe, et, à partir de 1925, elle chanta aux États-Unis. Sa santé fragile la força cependant à abandonner prématurément sa carrière. Elle se consacra alors au professorat (Elisabeth Schwarzkopf fut parmi ses élèves). Maria Ivogun peut être considérée comme une des meilleures sopranos coloratures de l'entre-deux-guerres. Sa voix, remarquablement facile, était capable d'expression intense. Elle a beaucoup contribué, dans les années 20, à la renaissance des opéras de Mozart sous la direction de Bruno Walter et de Richard Strauss. Elle vocalisait à ravir et son « trille » était célèbre.