En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

André Isoir

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Organiste français (Saint-Dizier 1935 – Paris 2016).

Élève d'Édouard Souberbielle à l'école César-Franck, il a remporté le premier prix d'orgue et d'improvisation au Conservatoire de Paris en 1960, puis a été lauréat des concours internationaux d'improvisation de Saint-Albans (1965) et de Haarlem (1966, 1967 et 1968), où il est le seul Français à avoir remporté le prix « challenge ». Il est titulaire de l'orgue de Saint-Germain-des-Prés à Paris, et professeur d'orgue et d'écriture musicale au Conservatoire national d'Angers. Expert en facture d'orgues, il a étudié l'esthétique, la musicologie et l'exécution des différentes écoles des siècles passés. Il est l'un des meilleurs connaisseurs et interprètes de la musique d'orgue classique française, ce dont témoignent les nombreux enregistrements discographiques qu'il lui a consacrés.