En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Hanuš

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur tchèque (Prague 1915 – id. 2004).

Il apprend le piano dans sa jeunesse et entre au conservatoire de Prague dans la classe de O. Jeremiáš (1932-1940). Il suit également les cours de direction d'orchestre de P. Dědeček. Il est, ensuite, rédacteur aux Éditions nationales, fait connaître l'œuvre de piano de Fibich, Foerster et Ostrčil, et éditer l'œuvre de Dvořák et Fibich (1955-1959). Sur le plan de la composition, il est l'héritier de la tradition de Smetana dans ses œuvres pour la scène, de Dvořák dans ses symphonies et sa musique de chambre. Son réel tempérament dramatique, porté par un langage postromantique, fréquemment polytonal, s'impose avec la même force aussi bien dans ses 5 Symphonies (1942-1965) que dans ses six œuvres pour la scène ­ des Flammes op. 14 (1942-1944) à l'Histoire d'une nuit, résurgence dramatique des Mille et Une Nuits (1968).