En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

York Höller

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur allemand (Leverkusen 1944).

D'abord autodidacte, il s'oriente ensuite vers la composition : ses premiers essais sont marqués par Bartók, Stravinski et Hindemith. De 1963 à 1968, il poursuit ses études à l'École supérieure de musique de Cologne (Kölner Musikchochschule) : composition chez B. A. Zimmermann, musique électronique chez H. Eimert, piano chez Alfons Kontarsky et E. Schmitz-Göhr, direction d'orchestre chez W. v. d. Nahmer. Parallèlement, il étudie la philosophie et la musicologie à l'université de Cologne. Ses œuvres des années 60 et 70, exclusivement pour ensembles de chambre, sont directement inspirées par la deuxième école de Vienne ainsi que par les théories et les pratiques de Boulez, de Stockhausen et de Zimmermann. Particulièrement intéressé par les problèmes de communication, Höller a écrit une thèse : Étude critique de la technique sérielle de composition (1967). Après le succès de sa pièce orchestrale Topic (1967) à Darmstadt en 1970, il est invité par K. Stockhausen à travailler au studio électronique de la WDR (1971-72). En 1972, il réalise un projet audiovisuel à l'occasion du centenaire de Scriabine lors du festival de musique contemporaine à Donaueschingen. Dans ses œuvres, il poursuit l'interaction des domaines acoustique et électronique, ainsi que l'intégration des technologies les plus avancées à la création musicale, et il attribue une importance considérable à la live-electronic. Invité à l'I. R. C. A. M., il y continue sa recherche dans le domaine de la technologie digitale en réalisant Arcus (1978), commande de l'I. R. C. A. M., pour orchestre de chambre et instruments avec transformation électronique sur bande, où un programme d'ordinateur définit la transformation électronique des sons instrumentaux enregistrés.

Höller vit à Cologne et enseigne l'analyse et la théorie musicale à l'École supérieure de musique. Il dirige depuis 1990 le nouveau studio de musique électronique de la radio de Cologne. En 1989 est créé à Paris l'opéra le Maître et Marguerite. Ont suivi Requiem pour piano, orchestre et électronique (1990-1991), Aura pour orchestre (1991-1992).