En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie Justine Benoîte Duronceray, dite Madame Favart

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Comédienne et chanteuse française (Avignon 1727 – Paris 1772).

Élevée à Lunéville, elle vint à Paris en 1745 et débuta alors à l'opéra-comique de la foire Saint-Germain comme danseuse. En 1745, elle épousa Charles Favart. Intelligente, spirituelle, jolie, jouant délicieusement la comédie et chantant à ravir d'une voix de soprano très léger, elle s'imposa dans les pièces à vaudevilles jouées par la troupe. Elle suivit ensuite la destinée de son mari, et fut la vedette des théâtres dont il était responsable. Elle usa de son rayonnement et de sa célébrité pour lutter contre l'invasion des œuvres étrangères et des artistes italiens, et, si elle joua dans la Servante maîtresse de Pergolèse, ce fut dans une traduction française.

Elle collabora avec des auteurs et des compositeurs, et forma bon nombre des interprètes qui s'illustrèrent à cette époque dans les créations de Monsigny, Grétry et Philidor.