En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aristide Farrenc

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Flûtiste et musicographe français (Marseille 1794 – Paris 1865).

Installé à Paris en 1815, il y devint second flûtiste au Théâtre-Italien et y ouvrit un magasin de musique et une presse d'imprimerie, publiant notamment des éditions françaises de Beethoven. Sa femme Louise, née Dumont (Paris 1804 – id. 1875), pianiste, élève de Hummel, de Moscheles et de Reicha, composa trois symphonies (1843, 1846 et 1849) et de nombreuses pages pour son instrument. À la mort de son mari, elle poursuivit seule l'édition du monumental et excellent Trésor des pianistes, où parurent pour la première fois, entre autres œuvres d'autres compositeurs, plusieurs sonates de Carl Philip Emanuel Bach.