En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carlo Farina

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoniste et compositeur italien (Mantoue v. 1600 – peut-être Massa, Toscane, v. 1640).

Remarquable instrumentiste, il se fit engager comme maître de chapelle à la cour de Dresde, où Heinrich Schütz était installé depuis 1614. Ce séjour dura de 1625 à 1632. Puis Farina fit des voyages à Dantzig et à Parme avant de retrouver sa ville natale.

Carlo Farina est une figure importante dans l'histoire de la sonate pour violon, instrument qu'il contribua largement à propager en Allemagne. Il développa à l'intérieur de cette forme la technique de son instrument, étant le premier à employer les harmoniques, le staccato, le pizzicato. Sur le plan strictement musical ses œuvres sont d'une grande expressivité, comme son admirable Sonata tertia detta la Moretta (à trois), datant de 1620 ; l'écriture pour les deux violons atteint une virtuosité considérable pour l'époque dans une série de variations qui exploitent, notamment, une technique très prisée dans la musique vocale, celle de l'écho. Farina a publié cinq livres de Pavane, Gagliarde, Brandi, Mascherate, Arie francesi, Volte, Balletti, Sonate e Canzoni (à 2, 3 et 4 voix) parus à Dresde de 1626 à 1628.