En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alfred Einstein

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Musicologue américain d'origine allemande (Munich 1880 – El Cerrito, Californie, 1952).

Il étudia dans sa ville natale la composition et la musicologie et, en 1903, obtint à l'université de Leipzig son doctorat avec une thèse sur la littérature allemande pour la viole de gambe aux xvie et xviie siècles. Critique musical à la Münchner Post de 1918 à 1927, puis au Berliner Tageblatt, il quitta l'Allemagne en 1933, s'installa près de Florence et, en 1939, se fixa aux États-Unis, dont il devint citoyen en 1945. Il enseigna au Smith College de Northampton jusqu'en 1950. Son œuvre de musicologue, très importante, est consacrée principalement à la musique italienne et allemande des xvie, xviie et xviiie siècles (Gluck, Londres, 1936 ; Mozart, New York, 1945 ; The Italian Madrigal, Princeton, 1949). Mais, à la fin de sa vie, il a aussi publié, sur Schubert (New York, 1951) et sur la Musique romantique (New York, 1947), deux ouvrages importants. Le second témoigne de l'esprit de synthèse et de l'originalité des vues de ce musicologue qui joignait à l'érudition de l'historien un sens critique toujours en éveil. Il fut responsable des 9e, 10e et 11e éditions du dictionnaire de Riemann, et de la 3e édition du catalogue Köchel des œuvres de Mozart (Leipzig, 1937 ; rév. Ann Arbor 1947).