En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maurice Duruflé

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Organiste et compositeur français (Louviers 1902 – Louveciennes 1986).

Il a d'abord été l'élève de Haelling, à la cathédrale de Rouen, avant d'être au Conservatoire de Paris celui de Gigout (orgue), de Gallon (harmonie), de Caussade (contrepoint et fugue) et de Dukas (composition), et de travailler l'orgue avec Vierne et Tournemire. Titulaire de l'orgue de Saint-Étienne-du-Mont à Paris depuis 1930, il a été le suppléant de Vierne à Notre-Dame (1929-1931) et celui de Dupré au Conservatoire. De 1943 à 1973, il a été chargé d'une classe d'harmonie au Conservatoire. À l'exemple de son maître Dukas, Duruflé écrit peu et soigne à l'extrême l'expression de sa pensée. Ses œuvres principales sont Prélude, adagio et choral varié sur le Veni Creator pour orgue (1930), Trois Danses pour orchestre (1937), Prélude et fugue sur le nom d'Alain pour orgue (1943), Requiem pour solos, chœur, orchestre et orgue (1947), Messe « cum jubilo » pour baryton solo, chœur et orchestre ou orgue (1966).