En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mancini, dit Girolamo Diruta

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et théoricien italien (Deruta, près de Pérouse, 1561 – ? apr. 1609).

Il eut pour premier maître Batista Capuani, moine franciscain comme lui. À Venise, où il vécut une dizaine d'années, il travailla avec Zarlino, Porta et l'organiste Claudio Merulo, dont il fut l'un des plus brillants sujets. Il tint, en effet, successivement les orgues de Chioggia (1597), puis de Gubbio (1609). Son traité Il Transilvano constitue la première tentative pour étudier la technique spécifique de l'orgue. Dédié à Sigismondo Battoni, « principe di Transilvania », l'ouvrage, resté longtemps célèbre, se divise en deux parties : la première (Venise, 1593 ; rééd. 1597, 1609, 1612, 1625), sous forme de dialogue entre Transilvano et Diruta, envisage les problèmes techniques et d'interprétation, avec de nombreuses illustrations musicales ; la seconde (Venise, 1609 ; rééd. 1622) aborde les diminutions, le contrepoint, les modes et leurs transpositions, avec des exemples musicaux de Luzzaschi, Florini, Banchieri et Diruta lui-même.