En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Damrosch

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Famille de musiciens américains d'orgine allemande.

Leopold, violoniste, chef d'orchestre et compositeur (Posen 1832 – New York 1885). Docteur en médecine après des études à Berlin, il se consacra ensuite à la musique et dirigea en Allemagne plusieurs orchestres de théâtre, jusqu'à sa nomination comme membre de la chapelle de la cour à Weimar. Il occupa ensuite diverses fonctions à Breslau et fit des tournées, comme violoniste, aux côtés de Hans de Bülow et Carl Tausig. Fixé à New York en 1871 pour y diriger la chorale Arion, il fonda tour à tour l'Oratorio Society et la New York Symphony Society, avec lesquelles il donna des concerts réputés. Il manifesta le même esprit d'organisation dans la création d'une entreprise d'opéra allemand au Metropolitan de New York, après la chute d'une troupe italienne. À côté de sa prodigieuse activité au service de la musique, son œuvre de compositeur pâlit un peu. On lui doit cependant des partitions à la structure ferme, brahmsienne, mais dont l'écriture, dans le détail, révèle l'influence de Liszt : pièces pour violon, mélodies, œuvres chorales (Ruth und Noemi, idylle biblique, etc.) et ouvertures pour orchestre.

Franck Heino, compositeur et chef d'orchestre, fils du précédent (Breslau 1859 – New York 1937). Élève de Moszkovski, il se fixa aux États-Unis en même temps que son père. Il fit une carrière de chef d'orchestre dans différentes villes américaines, fut chef des chœurs au Metropolitan Opera et inspecteur musical des écoles.

Walter, chef d'orchestre et compositeur, frère du précédent (Breslau 1862 – New York 1950). Il fit ses études avec son père et avec Hans de Bülow. Il fonda en 1894 la Damrosch Opera Company, qui fit connaître l'œuvre de Wagner à travers les États-Unis. Chef d'orchestre au Metropolitan Opera et directeur de plusieurs sociétés de concert, défenseur des grands compositeurs européens de son époque, dont il créa les œuvres aux États-Unis, il donna une impulsion très vive à la vie musicale américaine. Il jeta d'autre part les bases du conservatoire américain de Fontainebleau. Compositeur, il écrivit des musiques de scène, de la musique de chambre, des œuvres chorales et des mélodies. Il commanda à Sibelius Tapiola (1926).