En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Johannesde Clèves

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur flamand (Clèves, Prusse, v. 1529 – Augsbourg 1582).

Il eut ses premiers contacts avec la musique à la maîtrise de la cathédrale de Clèves. Devenu maître de chapelle de l'église Saint-Pierre à Leyde (Pays-Bas), il composa de nombreuses pages polyphoniques à l'usage de cette paroisse. Il devait quitter les Pays-Bas pour l'Autriche et, en 1553, il appartenait à la chapelle de l'empereur Ferdinand Ier, à Vienne, comme ténor. En 1564, après la mort de l'empereur, il gagna Graz où il fut nommé maître de chapelle à la cour de l'archiduc Charles II. De retour à Vienne en 1570, il écrivit des motets, des messes et des Cantiones sacrae. Neuf ans plus tard, il se rendit à Augsbourg où il finit ses jours, composant à son aise auprès du maître de chapelle de la cathédrale, Bernhard Klingenstein, qui l'avait appelé pour perfectionner ses propres connaissances musicales.

Clèves ne composa que des œuvres religieuses : Cantiones sacrae, Augsbourg, 1559 ; Cantiones seu harmonicae sacrae de 4 à 10 voix, Augsbourg, 1579-80 ; des messes et des motets qui sont conservés en manuscrits. Il se recommandait des traditions franco-flamandes et témoignait d'une grande science dans l'art du contrepoint.