En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cité de la musique

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Établissement public inauguré à Paris en 1993.

Visant une pluralité d'approche (écouter, apprendre, pratiquer, voir), le projet associe sur un même site la création, la diffusion, l'enseignement, la documentation, l'information et la conservation. Dans une architecture inspirée par le caractère temporel des formes musicales (un espace « qui se parcourt, que l'on ne peut jamais saisir d'un seul regard » selon son concepteur, l'architecte Christian de Portzamparc), la Cité de la musique s'adresse aussi bien à l'amateur qu'au professionnel averti, qu'elle souhaite mettre en contact et en interaction. L'activité de l'établissement se déroule notamment autour de la salle de concerts (800 à 1 200 places, selon la disposition), modulable d'une point de vue géométrique et acoustique, ce qui permet une programmation éclectique (musique baroque, contemporaine, jazz, musiques du monde) dans un cadre correspondant à chacun des styles illustrés. Le musée de la Musique veut donner à voir et à entendre les instruments dans une présentation originale (« exposition permanente »). Un amphithéâtre y est destiné aux démonstrations d'instruments acoustiques, électroniques ou informatiques. Le Centre de documentation musicale et chorégraphique comprend notamment une multimédiathèque qui utilise les nouveaux supports de conservation et de diffusion de l'information. Depuis 1996, un Institut de pédagogie musicale fait aussi partie de l'établissement. La Cité de la musique organise en outre des stages (Académie de musique du xxe siècle, entre autres) et déploie une activité éditoriale (livres, CD-ROM).