En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Boris Christoff

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Basse bulgare (Plovdiv, près de Sofia, 1919 – Rome 1993).

Diplômé en droit, il entreprenait une carrière dans la magistrature quand sa voix fut découverte au sein d'un chœur de Sofia auquel il appartenait. Une bourse accordée par le roi lui permit d'aller étudier à Rome avec le célèbre baryton Riccardo Stracciari, qui lui transmit une très belle technique de bel canto. En 1946, il débuta au concert, puis se produisit pour la première fois sur scène au Teatro Adriano de Rome dans le rôle de Colline de la Bohème de Puccini. La même année, il chanta à la Scala de Milan le rôle de Pimen dans Boris Godounov de Moussorgski, œuvre dont il aborda le rôle-titre en 1947 sur la même scène. Il fit ensuite une carrière internationale dans les répertoires italien et russe, ainsi que dans le rôle de Méphisto de Faust de Gounod, et aborda en Italie certains rôles wagnériens. Sa voix, sans être d'une puissance exceptionnelle, était d'une couleur belle et rare, et d'une homogénéité exemplaire. L'extrême raffinement musical de ses interprétations était valorisé par une très grande présence scénique. Boris Godounov (Moussorgski) et Philippe II de Don Carlos (Verdi) ont compté parmi ses interprétations les plus remarquées.