En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John M. Chowning

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur américain (1934).

Il a fait ses études musicales (percussion, écriture, composition) à Stanford et à Paris avec Nadia Boulanger. Il révolutionna, à Stanford vers 1965, la synthèse directe des sons par ordinateur, en inventant une technique originale et pratique de synthèse des timbres complexes par modulation de fréquence (brevets américains). De ses travaux, qui ont porté également sur la simulation de trajectoires sonores dans l'espace par des sons de synthèse, l'acquis appartient désormais au « fonds commun » de la recherche internationale : il en a illustré brillamment l'efficacité sur le plan sonore par des œuvres comme Turenas, Sabalith, Stria.

Directeur du Stanford Computer Music Project depuis 1975, John M. Chowning a collaboré étroitement avec l'I.R.C.A.M. après la création de cet organisme.