En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

William Child

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Organiste et compositeur anglais (Bristol. 1606 – Windsor 1697).

Après avoir été reçu Bachelor of Music d'Oxford en 1631, il succéda, en 1632, à l'organiste John Mundy à la chapelle Saint-George de Windsor, tout en occupant la même position à la chapelle royale de Londres. En 1643, par suite de la dispersion des musiciens de la cour lors de la Révolution, il se retira à la campagne et s'y consacra à la composition. L'année même de la Restauration, en 1660, il reprit sa place à la cour, où il fut parmi les musiciens privés du roi, et succéda à Ferrabosco quatre ans plus tard.

Sa principale publication (1639) est un recueil de vingt psaumes à trois voix, en forme d'anthems, avec basse pour orgue ou théorbe. Il a, en outre, composé un certain nombre d'anthems et de services, et des pièces pour violes et pour instruments à vent. Plusieurs de ses catches ont été publiées dans des anthologies d'Hilton et de Playford, et une partie de sa musique sacrée, dans des recueils d'Arnold et Boyce. Bien que certains traits stylistiques soient assez nouveaux pour l'époque (usage du stile concitato monteverdien, et surtout adoption généralisée du système tonal avec modulations bien définies), il reste un musicien d'assez bas niveau, qui évolua fort peu au cours de sa carrière.