En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pedro Calderón de la Barca

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Poète et dramaturge espagnol (Madrid 1600 – id. 1681).

En intégrant de plus en plus la musique au spectacle, par des intermèdes chantés, par des danses ou par la présence de chœurs ou d'instruments en coulisse, Calderón a joué un rôle non négligeable dans les premiers âges du théâtre lyrique. La première zarzuela, El Jardín de Falerina (1648), et le plus ancien opéra espagnol connu, La Purpura de la rosa (de Hidalgo, 1660), l'eurent comme librettiste. Il a également utilisé la puissance d'évocation que permet la musique dans les autos sacramentales, avec des chants et des ballets.