En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bertran De Born

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Troubadour périgourdin (château de Hautefort, Dordogne, v. 1140 – abbaye de Dalon, Dordogne, v. 1215).

Seigneur de Hautefort, qualifié de « semeur de discorde » par Dante dans son Enfer, Bertran de Born se mêla souvent aux affaires politiques. Il fut l'ami, puis l'ennemi, de Richard Cœur de Lion. Son œuvre comprend une quarantaine de pièces, surtout des sirventès (d'inspiration politique et satirique), mais aussi des planh (plaintes) et des chansons d'amour. Une seule de ces pièces est notée ; il s'agit de Rassa, tan creis e mont' e poja (Paris, B. N.).

Bertran de Born connut vraisemblablement le troubadour Bernard de Ventadour à l'abbaye cistercienne de Dalon. Son fils, Bertran, mourut à la bataille de Bouvines (1214) ; on a conservé de lui deux sirventès.