En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arthur Berger

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur américain (New York 1912 – Boston 2003).

Après des études à l'université de New York et quelques essais atonaux (Two Episodes, 1933), il a poursuivi sa formation avec W. Piston à Harvard, puis avec André Pirro, Darius Milhaud et Nadia Boulanger à Paris (1937-1939). L'influence de Stravinski l'a alors conduit à un style néoclassique (quatuor en ut, Three Songs of Yeats). Professeur à Mill's College, il a évolué vers un néoclassicisme empreint de l'esprit de Fine et de Shapero (Inventions pour piano), et est revenu, vers 1956, à l'atonalité avec une œuvre dodécaphonique (Musique de chambre pour 13 instruments). L'un des plus éminents théoriciens de sa génération et l'un de ceux qui utilisent avec le plus de facilité la technique sérielle, Arthur Berger a toujours mis son sens critique exigeant au service d'une expression raffinée, intelligente et noble. Son rôle de pédagogue s'inspire de la même discipline et a donné les meilleurs résultats auprès des jeunes compositeurs.