En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

saint Augustin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Père de l'Église, évêque d'Hippone (Tagaste, Est algérien, 354 – Hippone, auj. Annaba [Bône], 430).

Il intéresse l'histoire de la musique par la place qu'il accorde à celle-ci dans ses spéculations symboliques (Enarrationes super psalmes) et par son traité De musica. Malgré son titre, les six livres de ce dernier traitent surtout de métrique et de rythmique poétique. Sans doute constituaient-ils la première partie d'un ouvrage inachevé, dont une seconde partie aurait été probablement consacrée à la mélodie. Saint Augustin a été le premier à relier la musique à l'idée d'amour, principalement d'amour de Dieu (cantare amantis est). Son commentaire sur les longues vocalises de l'alleluia (jubilus), considérées comme une expression de joie si intense qu'elle en déborde les possibilités de la parole, est resté justement célèbre. Il a joué un rôle important dans la formation d'une culture chrétienne et, dans tout l'Occident, son influence s'est exercée jusqu'à la Renaissance.