En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Edmond Audran

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Lyon 1842 – Tierceville, Seine-et-Oise, 1901).

Fils d'un ténor connu, Marius Audran, il envisagea une carrière de maître de chapelle et entra à l'école Niedermeyer, où il fut le condisciple de Messager et de Saint-Saëns. Ses parents s'étant fixés à Marseille, il y devint en 1861 organiste, puis maître de chapelle. Il écrivit des motets, mais aussi des romances et des partitions lyriques, parmi lesquelles le Grand Mogol, dont la création à Marseille en 1877 fit sensation. Il regagna alors Paris et s'y imposa sans coup férir avec les Noces d'Olivette (1879) et surtout la Mascotte (1880). Dès lors célèbre, il alimenta les théâtres d'opérette avec une trentaine de partitions souriantes, à l'écriture claire, parmi lesquelles Gilette de Narbonne (1882), Miss Helyett (1890) et la Poupée (1896), qui, sans atteindre la popularité de la Mascotte, demeurent parfois représentées de nos jours.