En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pietro Aaron ou Pietro Aron

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Théoricien italien de la musique (Florence v. 1489 – Venise 1545).

Frère de l'ordre de Malte, il vécut à Imola, où il fut maître de chapelle, puis à Rimini, Venise, Padoue, Bergame, avant de s'établir définitivement à Venise. Ses écrits ­ en particulier Thoscanello de la musica (1523) et Lucidario in musica (1545) ­ témoignent d'une sensibilité étonnamment moderne dans le domaine de l'harmonie. En pleine époque polyphonique, Aaron critiqua la règle de composition par voix successives et traita des accords en pensant la musique « verticalement » et en s'intéressant aux dissonances.

Il se pencha aussi sur le tempérament des instruments à clavier. Pour une meilleure compréhension et une plus vaste diffusion de ses traités, il rédigea ceux-ci non en latin, comme il était d'usage, mais en italien.