En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

élégie

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Genre de poésie apparaissant dans la littérature grecque, écrite selon une métrique particulière (distique « élégiaque ») et habituellement accompagnée par l'aulos.

Les sujets traités furent d'abord divers (vin, amour, armée, vie politique, morale) mais le genre fut bientôt consacré surtout à des thèmes tristes.Plus près de nous, le terme désigne une œuvre de caractère mélancolique, impliquant souvent une contemplation réfléchie et sans dramatisation de la mort. Les plaintes et les nombreux « tombeaux », poétiques et musicaux, de l'époque baroque, époque obsédée par la mort, peuvent être considérés comme des sortes d'élégies. Le terme lui-même ne réapparaît cependant dans la musique qu'avec le triomphe de l'Empfindsamkeit, au xviiie siècle. Reichardt et Zumsteeg l'emploient, ainsi que plus tard Beethoven. Par la suite, l'élégie pourra devenir le titre de pièces purement instrumentales ayant le ton de la mélancolie (Dussek, Liszt, Fauré, Florent Schmitt, etc.).