En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

typhus

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Maladie infectieuse due à des bactéries appartenant au genre Rickettsia.

Les typhus constituent l'un des deux groupes de maladies dues à des Rickettsias, le second étant les fièvres boutonneuses.

Il existe deux variétés de typhus, l'une et l'autre présentes dans le monde entier.

Le typhus exanthématique, ou typhus européen à poux, encore dit typhus historique, dû à Rickettsia prowazeckii, est transmis à l'homme par la piqûre ou les déjections du pou, animal vecteur, à partir d'un homme porteur de la rickettsie. C'est une maladie grave, jadis mortelle, responsable d'épidémies meurtrières lors d'importants regroupements humains dans des conditions d'hygiène défectueuses. Les mesures sanitaires ont considérablement réduit la fréquence de cette affection, aujourd'hui rare mais néanmoins susceptible de se développer de nouveau. La maladie de Brill est une forme mineure de résurgence pouvant ne se manifester qu'après plusieurs années (sans réinfection) de cette maladie, comportant essentiellement une artérite des membres inférieurs.

Le typhus murin, dû à Rickettsia typhi (ou Rickettsia mooseri), est une infection de gravité moindre, transmise par les puces du rat. Il ne touche l'homme qu'accidentellement.

Symptômes et signes

L'incubation du typhus peut durer trois semaines. La maladie se déclare brutalement par des frissons, des douleurs dorsales et musculaires, des céphalées violentes et une fièvre élevée pouvant atteindre 40 °C. Une éruption cutanée de taches rouges s'étend à toute la surface de la peau, excepté les paumes et la plante des pieds. Le malade est atteint de confusion mentale, de prostration, de délire, ses battements cardiaques s'affaiblissent. La maladie dure deux semaines ; les complications sont essentiellement cardiaques, artérielles et nerveuses.

Diagnostic

Il repose sur la mise en évidence dans le sang des réactions d'agglutination et d'immunofluorescence spécifiques d'une Rickettsia.

Traitement

Il consiste à administrer par voie orale des antibiotiques du groupe des cyclines. Dans les cas graves, des corticostéroïdes peuvent y être associés, voire des soins de réanimation en milieu spécialisé.

Prévention

Elle repose sur la lutte contre les poux par l'utilisation d'insecticides. Il existe un vaccin contre le typhus.

Voir : maladies transmises par les insectes, rickettsiose.