En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

troubles du langage

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Modification anormale de la façon de parler, de la voix et de la communication.

Le langage traduit l'activité psychique au moyen du système verbal (les mots) et de ses composantes (intonation, rythme, débit, cohérence). Selon leur cause, on distingue 4 types de troubles du langage.

Les troubles neurologiques résultent d'une atteinte organique et peuvent se traduire par l'aphasie (difficulté à parler), la logorrhée (flux intarissable de paroles), l'incohérence du discours, etc.

Les troubles mécaniques résultent d'une atteinte du larynx (aphonie, dysphonie).

Les troubles psychobiologiques sont à la fois d'origine psychologique et organique : bégaiement, dysphonie, etc.

Les troubles psychopathologiques sont dus à une affection mentale (manie, psychose, schizophrénie, etc.). Ils peuvent se traduire de multiples manières : logorrhée, mutisme, coprolalie (tendance à proférer des mots orduriers), glossolalie (production d'un vocabulaire inventé, incompréhensible pour autrui), blocage, etc.

Voir : aphasie, bégaiement, glossolalie, logorrhée.