En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

nodule de la thyroïde

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Tuméfaction localisée de la glande thyroïde.

La présence d'un ou de plusieurs nodules de la thyroïde est très fréquente, surtout chez la femme. Ils sont dans la plupart des cas bénins.

Symptômes et signes

Un nodule de la thyroïde n'entraîne le plus souvent aucun symptôme et est découvert fortuitement, à la palpation ou lors d'une échographie cervicale. S'il est volumineux, il provoque une gêne cervicale ou, plus rarement, des troubles de la voix ou de la déglutition, et, exceptionnellement, une gêne respiratoire.

Diagnostic et traitement

L'échographie peut être utile pour préciser la nature solide, kystique ou mixte (semi-liquidienne) du nodule. Elle permet surtout de mettre en évidence d'autres petits nodules impalpables. La scintigraphie, toujours nécessaire, apprécie la fixation de l'iode sur le ou les nodules palpés et l'aspect du reste du parenchyme (tissu fonctionnel thyroïdien). Un nodule qui fixe moins bien l'iode que le tissu environnant est dit froid ; à l'inverse, un nodule qui fixe mieux l'iode est dit chaud.

Un nodule froid, solide ou mixte est le plus souvent bénin, mais se révèle malin dans environ 10 % des cas. L'examen microscopique du nodule après cytoponction permet le diagnostic. L'ablation chirurgicale n'est pas systématique pour tout nodule froid et dépend de son caractère, malin ou non.

Un nodule chaud entraîne un risque d'hyperthyroïdie (augmentation de la sécrétion des hormones thyroïdiennes, se traduisant par une tachycardie, un tremblement, une thermophobie [sensation permanente d'avoir trop chaud] et un amaigrissement). Le traitement est systématique : ablation du nodule, radiothérapie métabolique (administration d'une dose unique d'iode 131).

Surveillance et pronostic

La surveillance clinique ou échographique du nodule est régulière (annuelle). Le pronostic des nodules, traités ou non, est excellent.