Identifiez-vous ou Créez un compte

syncinésie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Contraction involontaire d'un groupe de muscles apparaissant quand le sujet effectue un mouvement, que celui-ci soit réflexe ou volontaire, mettant en jeu un autre groupe de muscles.

Causes

Une syncinésie s'observe au décours de différentes maladies neurologiques. Elle constitue une séquelle de lésions de la voie pyramidale (fibres nerveuses reliant le cortex cérébral à la moelle épinière), du thalamus (partie de l'encéphale située à la base du cerveau) ou du striatum (zone des hémisphères cérébraux jouant un rôle majeur dans la motricité).

Différents types de syncinésie

Les syncinésies de coordination se manifestent par l'apparition de mouvements involontaires dans une zone atteinte lorsque le patient effectue un mouvement volontaire ou réflexe avec un groupe musculaire synergique dans un autre territoire (en cas d'hémiplégie, par exemple, augmentation de la flexion du membre supérieur du côté atteint lors de la marche). Ces syncinésies s'observent au cours de lésions de la voie pyramidale.

Les syncinésies globales se traduisent par une contracture survenant dans un membre paralysé quand le malade fait un mouvement avec le membre sain du côté opposé. Elles sont également le signe d'une lésion de la voie pyramidale.

Les syncinésies d'imitation consistent en un mouvement involontaire d'un membre, qui reproduit les mouvements volontaires d'un autre membre : un mouvement de flexion de la main, par exemple, provoque l'apparition involontaire du même mouvement avec le pied. Les syncinésies d'imitation se rencontrent en cas de lésions du thalamus et du striatum.

Traitement

Il consiste à diminuer l'hypertonie pyramidale à l'aide de médicaments antispasmodiques (anticholinergiques, par exemple).