En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

sténose génito-urinaire

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Rétrécissement pathologique d'un orifice (méat urétral ou urétéral, col vésical) ou d'un canal (urètre, uretère, canal déférent) de l'appareil génital ou urinaire.

STÉNOSE DU CANAL DÉFÉRENT

C'est un rétrécissement du canal qui conduit normalement les spermatozoïdes de l'épididyme à la prostate.

Causes et symptômes

Le rétrécissement du canal déférent peut être congénital (agénésie déférentielle) ou acquis et, dans ce cas, consécutif à une maladie infectieuse (tuberculose). Une sténose bilatérale a pour conséquence une stérilité.

Traitement

Il est chirurgical et comprend l'ablation du segment rétréci, puis l'abouchement des deux segments sains restants. Il s'agit d'une intervention délicate réalisée par microchirurgie (chirurgie nécessitant l'emploi d'un microscope).

STÉNOSE DU COL VÉSICAL

La sténose du col vésical, ou dysectasie, est un rétrécissement congénital ou acquis (causé par une infection [tuberculose, notamment] ou une tumeur) du col de la vessie, responsable d'une difficulté à uriner, et parfois d'une rétention d'urine.

Symptômes et signes

Elle entraîne une dysurie (difficulté à évacuer la vessie) avec une rétention vésicale.

Traitement

Il est dans la majorité des cas réalisé par endoscopie, et consiste alors en une incision du col vésical destinée à obtenir une large ouverture de celui-ci. Plus rarement, l'incision du col vésical est effectuée par voie chirurgicale ouverte.

STÉNOSE URÉTRALE

C'est un rétrécissement de l'urètre, qui peut être d'origine congénitale, inflammatoire (gonococcie, par exemple) ou traumatique (traumatisme direct ou consécutif à un sondage urétral).

Symptômes et signes

Cette sténose entraîne une difficulté à uriner, parfois associée à une infection urinaire et à une rétention vésicale. Elle est mise en évidence par un examen radiographique, l'urétrographie rétrograde.

Traitement

Plusieurs traitements peuvent être utilisés : dilatation urétrale simple à l'aide de sondes calibrées (introduction successive de sondes de calibre croissant), urétrotomie interne endoscopique (ouverture de la zone rétrécie pratiquée lors d'une endoscopie), urétroplastie chirurgicale, mise en place par voie endoscopique d'une prothèse temporaire ou définitive.

Les sténoses urétrales ayant un caractère récidivant, le traitement doit souvent être répété.