En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

queue-de-cheval

Localisation de la moelle épinière
Localisation de la moelle épinière

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Faisceau de cordons nerveux situés dans la partie inférieure de la colonne vertébrale. (P.N.A. cauda equina..)

Structure

La queue-de-cheval est constituée par les racines des nerfs de la moelle épinière qui se trouvent au niveau des trois dernières vertèbres lombaires, des vertèbres sacrées et des vertèbres coccygiennes. Ces racines sont à peu près verticales ; elles entourent l'extrémité inférieure de la moelle puis se prolongent dans le canal rachidien lombaire avant de se séparer pour sortir de la colonne vertébrale entre les vertèbres. Elles donnent ensuite naissance aux nerfs du bassin et des membres inférieurs.

Pathologie

Une compression à cet endroit provoque ce qu'on appelle le syndrome de la queue-de-cheval. Celui-ci est consécutif, le plus souvent, à une hernie discale située entre deux vertèbres lombaires, parfois à une tumeur nerveuse telle qu'un épendymome (tumeur développée aux dépens des cellules de l'épendyme, étroit canal au centre de la moelle prolongeant les cavités ventriculaires du cerveau et contenant du liquide cérébrospinal) ou un neurinome (tumeur qui se développe aux dépens d'un nerf) ou à un rétrécissement du canal rachidien lombaire dû à une arthrose. Cette compression entraîne une paraplégie dite périphérique, ou flasque, qui se caractérise par une diminution du tonus musculaire des membres inférieurs, une atrophie des muscles et une abolition des réflexes. Le malade souffre de douleurs irradiant dans la région lombaire, à la hauteur du périnée et des membres inférieurs ainsi que d'une insensibilité de la peau du périnée, des organes génitaux et du haut des cuisses. On observe aussi des signes génitaux (impuissance) et sphinctériens (perte du besoin d'uriner, incontinence ou, au contraire, rétention d'urines). Le diagnostic est établi à la suite d'une ponction lombaire (ponction de liquide cérébrospinal par une aiguille introduite dans le cul-de-sac méningé au niveau lombaire), par scanner ou par imagerie par résonance magnétique (I.R.M.), parfois par myélographie (examen radiologique de la moelle épinière utilisant un produit de contraste). Le syndrome de la queue-de-cheval risque de devenir irréversible rapidement, parfois en quelques heures. Il doit donc être traité en urgence par une intervention neurochirurgicale de décompression (ablation d'une hernie discale ou d'une tumeur, etc.).