Identifiez-vous ou Créez un compte

pityriasis

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Dermatose caractérisée par un érythème (rougeur diffuse) et par une très fine desquamation. Le terme de pityriasis désigne différentes affections cutanées sans rapport les unes avec les autres.

PITYRIASIS ROSÉ DE GIBERT

C'est une maladie cutanée d'origine vraisemblablement virale, caractérisée par l'éruption d'une plaque unique puis, dans un second temps, de plaques multiples mais plus petites.

Symptômes et signes

Le pityriasis rosé de Gibert survient entre 10 et 35 ans, plus fréquemment chez la femme. La plaque initiale, de 2 à 10 centimètres de diamètre, apparaît le plus souvent à la base du thorax, dans certains cas sur l'abdomen ou à l'intérieur des cuisses ou des bras. C'est une lésion de forme ovale, brunâtre et fripée, bordée d'une collerette rose. Puis survient sur le torse une éruption de plaques de même aspect mais de 1 à 2 centimètres de diamètre. Ces lésions ne démangent généralement pas. Il existe de nombreuses variantes du pityriasis rosé de Gibert, dont certaines sont, en revanche, susceptibles de provoquer des démangeaisons.

Traitement

L'affection régresse spontanément en 6 semaines. Le traitement se limite donc à des applications de préparations amollissant la peau et au lavage avec des savons doux. Des antihistaminiques ou des corticostéroïdes locaux sont prescrits en cas de démangeaison. Généralement, la maladie ne récidive pas.

PITYRIASIS RUBRA PILAIRE

C'est une maladie cutanée chronique caractérisée par l'éruption de petites saillies rugueuses au toucher, roses ou rouges, surmontées d'un cône blanchâtre.

Rare et de cause inconnue, elle s'observe à tout âge, chez les deux sexes, avec deux pics : entre 1 et 10 ans et entre 40 et 60 ans.

Symptômes et signes

Les lésions, appelées papules cornées folliculaires, affectent le plus souvent les membres, le tronc ou le dos des mains, tendant parfois à se grouper en plaques orangées couvertes de squames. D'autres localisations et d'autres formes sont possibles, telles que des lésions farineuses sur les coudes et les genoux ou des lésions jaune-orangé, avec épaississement de la couche cornée, sur la paume des mains et la plante des pieds.

Traitement

Il est local et général. Le traitement local se fonde sur l'application de réducteurs (médicaments empêchant la prolifération des cellules anormales) ou de corticostéroïdes. Le traitement général fait appel aux rétinoïdes ou à la puvathérapie (exposition aux U.V.A. associée à la prise de psoralènes), celle-ci étant toutefois susceptible, dans certains cas, d'aggraver les lésions.

PITYRIASIS STÉATOÏDE

C'est une infection cutanée due à une levure du genre Malassezia (anciennement Pityrosporum).

Le pityriasis stéatoïde, appelé aussi eczéma séborrhéique, est une affection très fréquente, favorisée par divers facteurs : alimentation déséquilibrée, surconsommation d'alcool, variations saisonnières, stress. Les formes très profuses et rebelles au traitement constituent parfois le signe d'une infection par le virus du sida.

Différents types de pityriasis stéatoïde

On en distingue quatre.

La dermite séborrhéique forme sur le haut du visage (lisière du cuir chevelu, sourcils, ailes du nez) des petites plages rougeâtres ou jaune-orangé symétriques, recouvertes de squames grasses, ne démangeant pas ou peu.

Le pityriasis du cuir chevelu (pityriasis capitis) se traduit par des squames de taille variable (pellicules) susceptibles de démanger.

La dermatose de Brocq est caractérisée par de petits médaillons rouges à centre plus clair et squameux, plus ou moins prurigineux, touchant surtout la face antérieure de la poitrine.

La folliculite du dos consiste en petits boutons en saillie sur le dos, démangeant modérément.

Traitement

Le traitement de ces affections consiste surtout à appliquer des imidazolés (médicaments antifongiques) ou des corticostéroïdes, plus rarement à absorber des médicaments (vitamine A ou rétinoïdes). Le repos et le respect d'une bonne hygiène diététique entrent également dans le traitement.

PITYRIASIS VERSICOLOR

C'est une maladie cutanée fréquente, caractérisée par l'éruption, sur la poitrine et le dos, de petites taches brunâtres (pityriasis versicolor hyperchrome) ou décolorées (pityriasis versicolor achromiant), arrondies et squameuses.

L'agent en est une levure saprophyte (normalement présente à la surface de la peau), Malassezia furfur, qui prolifère exagérément, surtout chez les sujets jeunes, à la faveur de la chaleur et de l'humidité, d'une transpiration abondante ou de traitements médicamenteux (corticostéroïdes, hormones œstrogènes). Les lésions ne sont pas contagieuses et démangent habituellement peu, voire pas du tout. L'affection, chronique, tend à s'étendre en été et à régresser en hiver.

Traitement

Il consiste en applications locales de solutions d'imidazolés (médicaments antifongiques), en règle générale 3 fois par semaine pendant 4 semaines, puis 1 ou 2 fois par mois pendant les périodes où l'affection est susceptible de reparaître (saisons chaudes). Le pityriasis versicolor se traite par une application sur tout le corps d’un gel douche moussant contenant un antifongique imidazolé. Après traitement du pityriasis versicolor achromiant, la peau reste plus pâle à l'endroit des lésions. Celles-ci disparaîtront après exposition au soleil, la peau retrouvant alors sa couleur normale.