En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

périnée ou plancher pelvien

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Région constituant le plancher du petit bassin, où sont situés les organes génitaux externes et l'anus. (P.N.A. perineum.)

L'orifice du périnée, de forme losangique, est presque entièrement obturé par des muscles et des aponévroses ; il ne laisse passer que les organes génito-urinaires et le canal anal. Les muscles forment plusieurs plans : muscles profonds (muscles releveur de l'anus et ischio-coccygien) ; moyens (muscle transverse profond du périnée et sphincter de l'urètre) ; superficiels (sphincter de l'anus, muscles transverse superficiel, bulbo- et ischiocaverneux, constricteur de la vulve chez la femme).

Le périnée de la femme se présente, vu de l'extérieur et en position gynécologique, comme une zone triangulaire avec, d'avant en arrière, la vulve et la marge de l'anus, séparées par un pont cutané. Il comprend les glandes de Bartholin et l'appareil érectile du clitoris, situés sous les aponévroses. Entre la vulve et l'anus, une zone périnéale fibreuse constitue un élément de soutien essentiel des organes génitaux internes. La destruction de cette zone expose au prolapsus (descente d'organes). Certaines anomalies du périnée, telles qu'une trop courte distance entre l'anus et le pubis, la mauvaise qualité des tissus ou des œdèmes facilitent sa déchirure lors de l'accouchement. Pour prévenir celle-ci, on procède alors à une épisiotomie (section chirurgicale du périnée). La reconstitution chirurgicale du périnée est appelée une colpopérinéorraphie.

Le périnée de l'homme comprend, en avant, l'insertion de la base de la verge, où l'urètre s'engage dès sa sortie du sphincter, le scrotum contenant les testicules, un raphé médian (ligne saillante de peau) et l'anus.

Voir : épisiotomie, prolapsus génital.

La rééducation du Périnée

La rééducation du Périnée



Le périnée est fragilisé par la grossesse, du fait de la pression abdominale, puis par l’accouchement, qui étire les muscles. Les conséquences possibles sont l’apparition de fuites urinaires lors d’un effort (toux, éclat de rire, rapport sexuel, etc.).

La rééducation du périnée est proposée 6 à 8 semaines après l’accouchement suite à un examen de la tonicité des muscles périnéaux réalisé par le praticien accoucheur. C’est une étape clé dans le rétablissement de leur tonicité, aujourd’hui entrée dans les mœurs. La rééducation faite par les sages-femmes ou des kinésithérapeutes spécialisés peut être manuelle ou instrumentale. Elle précède la rééducation abdominale.