En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

myélographie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Radiographie de la moelle épinière, des racines des nerfs et des méninges.

Un type particulier de myélographie, la myélosaccoradiculographie, explore aussi le cul-de-sac liquidien situé sous la moelle et la queue-de-cheval (groupement de racines nerveuses qui se distribuent aux membres inférieurs).

Une myélographie est indiquée, en particulier avant une intervention chirurgicale intrarachidienne, pour vérifier le bien-fondé de l'opération et pour guider le chirurgien. Elle est utilisée, en urgence, quand on suspecte une compression de la moelle, par exemple par une tumeur, ou quand la douleur provenant d'une racine nerveuse (sciatique, par exemple) est invalidante et rebelle au traitement médical.

Cet examen, invasif, nécessite une hospitalisation de 48 heures, une anesthésie générale et l'utilisation d'un produit de contraste iodé. Il est donc aujourd'hui remplacé dans ses indications par l'imagerie par résonance magnétique (I.R.M.).