En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

mastoïdite

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Inflammation de la mastoïde (base de l'os temporal).

Il existe deux formes de mastoïdite, la mastoïdite chronique, qui est l'extension à la mastoïde de l'inflammation due à une otite chronique, prolongée dans le temps, et la mastoïdite aiguë, dont on distingue deux sortes : la mastoïdite masquée, ou mastoïdite décapitée, la plus fréquente aujourd'hui, et la mastoïdite extériorisée.

MASTOÏDITE MASQUÉE

Il s'agit d'une mastoïdite aiguë qui se développe au cours d'une otite dont le traitement antibiotique est mal adapté.

Symptômes et signes

Malgré la prise d'antibiotiques, le sujet, le plus souvent un enfant, a toujours de la fièvre ; l'otite persiste et l'examen otoscopique (examen direct par le conduit auditif externe) ne montre aucune amélioration de l'aspect du tympan. Mais, surtout, l'état général de l'enfant s'altère : celui-ci perd l'appétit et ne prend plus de poids.

Diagnostic

Au moment du diagnostic, l'enfant est soigné pour une otite mais celle-ci ne guérit pas. Le diagnostic est difficile à établir car les antibiotiques pris pour combattre l'otite, même s'ils ne sont pas tout à fait adaptés au germe, atténuent d'une manière trompeuse la maladie, qui continue d'évoluer. Dans ce cas, il convient d'effectuer une paracentèse, au cours de laquelle on prélève dans l'oreille infectée un peu de pus, soumis ensuite à des examens bactériologiques avec antibiogramme.

Traitement

Le traitement antibiotique est modifié en fonction des données de l'antibiogramme. S'il échoue de nouveau, une mastoïdectomie (incision chirurgicale sous anesthésie générale de la mastoïde et nettoyage des cavités mastoïdiennes visant à éliminer les foyers infectieux) est le plus souvent réalisée. En effet, les complications apparaissent vite : l'infection peut se propager aux organes voisins et provoquer une méningite, une labyrinthite (inflammation du labyrinthe de l'oreille interne), un abcès du cerveau, une encéphalite (inflammation de l'encéphale), une thrombophlébite cérébrale (formation d'un caillot à l'intérieur d'une veine cérébrale ou inflammation de cette veine) ou une paralysie du nerf facial. Désormais, les mastoïdites masquées sont rares.

MASTOÏDITE EXTÉRIORISÉE

Il s'agit d'une inflammation aiguë de la mastoïde, qui s'extériorise dans la peau derrière l'oreille. Une mastoïdite extériorisée constitue une complication d'une otite aiguë, l'infection de l'oreille moyenne se propageant aux cavités mastoïdiennes.

Symptômes et signes

L'enfant a de la fièvre, des frissons, des maux de tête, est fatigué, a mal à l'oreille et entend moins bien. Il existe une réaction inflammatoire à la hauteur de la mastoïde, située derrière le pavillon de l'oreille : la peau est rouge et sensible, parfois elle est gonflée par un abcès sous-cutané.

Diagnostic et traitement

Au moment du diagnostic, l'enfant a une otite non soignée, qui a évolué et enflammé la mastoïde. Le diagnostic, étayé par les radiographies et le scanner, est confirmé par la découverte d'un microbe, en général une bactérie comme le pneumocoque, au cours d'examens sanguins.

Le traitement repose sur la prise d'antibiotiques adaptés et, souvent, sur une mastoïdectomie (curage chirurgical des cavités mastoïdiennes).