En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

mastectomie ou mammectomie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Ablation chirurgicale de la glande mammaire.

Une mastectomie est essentiellement pratiquée dans le cas de cancer du sein.

Elle peut être totale ou partielle.

La mastectomie totale peut revêtir deux formes : élargie ou simple. Dans la mastectomie élargie, ou intervention de Halstedt, le sein malade, les ganglions de l'aisselle et le muscle pectoral sont enlevés par une large incision elliptique. On lui préfère actuellement une intervention moins mutilante, qui respecte le muscle pectoral : la mastectomie simple, ou intervention de Patey, à laquelle est fréquemment associé un curage des ganglions de l'aisselle.

La mastectomie partielle concerne un seul des 4 quadrants (portion de sein délimitée par deux lignes perpendiculaires partant du mamelon) ; avec la simple ablation de la tumeur, elle respecte davantage l'anatomie et la silhouette du sein.

Déroulement et effets secondaires

Les mastectomies sont effectuées sous anesthésie générale et nécessitent une hospitalisation de quelques jours. La reconstruction du sein a parfois lieu en même temps que son ablation. Elle fait appel soit à la pose d'une prothèse, soit à des techniques de reconstruction utilisant les muscles adjacents de la paroi thoracique ou abdominale (muscle grand dorsal, muscle grand droit). Lorsque l'intervention est suivie d'un traitement complémentaire du cancer (radiothérapie ou chimiothérapie), la reconstruction du sein se fait dans un second temps.

Le curage des ganglions de l'aisselle peut entraîner un œdème du bras. Aussi est-il souhaitable de ménager, dans les mois qui suivent l'intervention, le membre correspondant au sein opéré. La limitation du mouvement d'abduction du bras (éloignement du corps), liée elle aussi au curage ganglionnaire, est corrigée par une kinésithérapie adaptée.

Voir : mammoplastie.