En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

leucoplasie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Plaque ou tache blanche apparaissant sur une muqueuse buccale ou génitale.

LEUCOPLASIE BUCCALE

C'est une plaque blanche se développant sur les muqueuses de la bouche, surtout sur les commissures buccales et à la face interne des joues, plus rarement sur la langue, le palais ou les gencives.

Son origine doit être recherchée dans l'intoxication tabagique. Les lésions comportent parfois des levures du type Candida albicans. Seule l'évolution sous traitement antifongique révèle si elles sont dues au champignon (en cas de disparition complète des lésions après traitement) ou si celui-ci s'est installé sur une lésion préexistante.

Traitement

Il repose sur la suppression des facteurs déclenchants (tabac, chique). En cas de surinfection à Candida albicans, des bains alcalins de bicarbonate de soude et des antifongiques locaux sont prescrits. Les plages résiduelles peuvent aussi être détruites par chirurgie ou laser au gaz carbonique – une seule séance est nécessaire – afin d'éviter leur évolution en tumeur cancéreuse.

LEUCOPLASIE VULVAIRE

Ainsi appelait-on une plaque blanche survenant sur la vulve.

Le terme, aujourd'hui abandonné, désignait des lésions dont l'origine n'est pas toujours déterminée (infection à papillomavirus, réaction de la muqueuse à divers agents, etc.). Il s'agit de lichen scléreux (plaques blanches, atrophiques et vernissées), de dystrophie hyperplasique (lésions saillantes) ou de dystrophie mixte (association de zones atrophiques et hypertrophiques).