En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

hypocondrie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Préoccupation excessive de sa propre santé, avec crainte obsédante d'être malade.

Actuellement, l’hypocondrie est considérée soit comme une maladie, soit comme un symptôme. Cette pathologie se manifeste par une préoccupation pour un organe ou une fonction que le malade décrit à l’aide de symptômes précis et qui, au début, peuvent faire douter et envisager des explorations.

L'hypocondrie est un syndrome très répandu. À des degrés divers, on la rencontre chez les anxieux, les déprimés, les psychasthéniques. Dans ses formes graves, elle revêt un caractère délirant et hallucinatoire. Le traitement, généralement difficile, de l'hypocondrie dépend de la structure psychologique du sujet. Dans la majorité des cas, il associe la prise de sédatifs à des mesures d'hygiène (relaxation, exercice physique) et à une psychothérapie. Certains malades peuvent devenir revendicateurs et menaçants.

Voir : nosophobie.