Identifiez-vous ou Créez un compte

dysidrose ou eczéma dysidrosique.

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Forme d'eczéma caractérisée par des vésicules survenant sur les mains et les pieds.

Les dysidroses, très fréquentes, peuvent constituer une réaction allergique, induite par une infection cutanée microbienne ou mycosique ou par certaines substances, telles que le nickel ; elles peuvent également résulter d'une obturation des canaux sudoripares, ou encore, très souvent, être d'origine psychosomatique.

Signes et évolution

La dysidrose se manifeste par de petites vésicules translucides situées dans la profondeur de la peau, sur les faces latérales des doigts et des orteils, la paume de la main ou la plante du pied. Ce premier temps est souvent accompagné de démangeaisons. Les vésicules s'ouvrent ensuite sur la peau, occasionnant un suintement recouvert de croûtes.

Les dysidroses idiopathiques (sans cause connue) sont très souvent saisonnières, récidivant chaque printemps ou chaque automne.

Traitement

Dans le cas des dysidroses d'origine allergique, le traitement est d'abord celui de la cause : traitement du foyer infectieux ou identification et évitement de l'allergène.

Le traitement des lésions se fait par application locale d'antiseptiques, de préférence non colorés, puis d'anti-inflammatoires (dermocorticoïdes, ou pâtes à l'eau).

Un traitement général, antihistaminique ou anxiolytique, peut être proposé. Une antibiothérapie est prescrite si une surinfection importante se déclare.