En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

bézoard

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Agrégat de substances non digestibles stagnant dans le tube digestif.

Les bézoards se constituent le plus souvent dans l'estomac, plus rarement dans l'intestin grêle.

Différents types de bézoard

Les phytobézoards résultent d'une accumulation de substances végétales fibreuses, résidus d'agrumes ou d'autres végétaux à fibres. Leur présence est due à un régime déséquilibré ou à des troubles de l'évacuation gastrique : troubles moteurs ou rétrécissements organiques (cancers, certaines gastrectomies).

Les trichobézoards sont faits d'une accumulation de cheveux. On les rencontre chez les enfants, les psychopathes, les débiles mentaux ou les prisonniers qui avalent les cheveux qu'ils s'arrachent.

Les autres bézoards sont constitués de substances diverses ingérées : médicament à enveloppe particulière pour libération prolongée, coton, etc.

Symptômes et diagnostic

Certains bézoards ne donnent lieu à aucun symptôme ; d'autres entraînent des troubles digestifs et alimentaires chroniques (douleurs abdominales, anorexie, nausées, constipation). Le diagnostic est établi grâce à la radiographie du tube digestif ou à la fibrogastroscopie (examen de l'intérieur de l'estomac, effectué à l'aide d'un gastroscope, appareil d'observation muni d'un système optique grossissant, que l'on introduit par l'œsophage jusqu'à l'estomac).

Traitement

Il consiste, d'une part, à éliminer le bézoard (soit par l'action d'enzymes capables de le digérer, soit en l'extrayant par endoscopie) et, d'autre part, à agir sur sa cause.