En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

antibioprophylaxie ou antibioprévention

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Utilisation thérapeutique d'un antibiotique pour prévenir la survenue d'une infection considérée comme dangereuse.

L’antibioprophylaxie consiste à administrer un antibiotique afin d’empêcher le développement d’une infection, soit après contact avec l’agent infectieux (antibioprophylaxie post-exposition), soit en prévision d’un risque déterminé, avant la contamination (antibioprophylaxie chirurgicale). Elle s’oppose à l’antibiothérapie curative qui est destinée à traiter une infection déjà installée.

L’antibioprophylaxie s’adresse à un risque déterminé et vise certaines bactéries, bien identifiées, qui peuvent provoquer une infection dans certaines situations.

L’antibioprophylaxie chirurgicale est administrée avant le début du geste chirurgical et doit être efficace sur les germes potentiellement contaminants lors de l’intervention (par exemple, les staphylocoques lors de la chirurgie ostéoarticulaire ou les entérobactéries lors de la chirurgie digestive).

L’antibioprophylaxie post-exposition cible le germe avec lequel le sujet a été ou risque d’avoir été en contact. Par exemple, la rifampicine est utilisée après contact avec une personne atteinte de méningite à méningocoque.