En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

échographie obstétricale

Échographie obstétricale
Échographie obstétricale

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Examen permettant de visualiser un fœtus grâce à la technique des ultrasons.

Indications

Au premier trimestre de la grossesse, l'échographie obstétricale permet de porter le diagnostic de vitalité de l'embryon, de déterminer l'âge de la grossesse et de détecter une grossesse multiple ou extra-utérine.

Au deuxième trimestre (vers la 22e semaine d'aménorrhée environ), elle sert à contrôler la taille du fœtus, ses mouvements et les battements de son cœur. Elle permet également de vérifier que sa croissance se poursuit normalement (en effectuant certaines mesures : diamètre bipariétal, diamètre abdominal transverse, longueur fémorale) et que la quantité de liquide amniotique est suffisante, de dépister les principales malformations ou anomalies morphologiques pouvant orienter vers une anomalie chromosomique telle que la trisomie 21.

Au troisième trimestre (vers la 32e semaine d'aménorrhée), elle permet de vérifier la morphologie du fœtus et de détecter d'éventuelles malformations tardives, d'évaluer la quantité de liquide amniotique et la position du placenta.

L'échographie permet encore de connaître le sexe du bébé, même s'il s'agit de jumeaux ou de triplés, avec une faible marge d'erreur, sauf dans de rares cas où la position du fœtus empêche de voir ses organes génitaux. Lorsque des analyses sont nécessaires, elle permet de guider une ponction de liquide amniotique ou de sang fœtal ou encore le prélèvement de villosités choriales (tissu placentaire). Dans certains cas enfin, l'échographie permet de réaliser in utero de petites interventions concernant des anomalies qui seront prises en charge dès que la naissance de l'enfant sera possible, en fonction de la maturité pulmonaire.

Technique

Le principe repose sur une sonde émétrice d’ultrasons (ondes acoustiques non perçues par l’oreille humaine) qui traversent les organes mais sont en partie réfléchis selon les différences de densité des tissus rencontrés et sont visibles sur un écran de télévision.

Déroulement

Avant le 3e mois de grossesse, l’échographie obstétricale est souvent pratiquée par voie intravaginale ou par voie abdominale qui nécessite d’ingérer une quantité d’eau suffisante pour remplir la vessie, de façon qu’elle n’apparaisse pas. L’examen est indolore et dure de 10 à 20 minutes.

Pour les examens écho transabdominaux, l’abdomen est préalablement enduit de gel pour favoriser la transmission des ultrasons. Le médecin applique alors la sonde et la déplace tout en observant le fœtus sur son écran de contrôle. Il peut donner immédiatement des indications sur le résultat.

L'échographie ne comporte pas le risque que présentent les rayons X. Il n'y a pas d'effet secondaire connu.