En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karel Čapek

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain tchèque (Malé-Svatonovice 1890 – Prague 1938).

Figure emblématique de l'intellectuel de la première République tchécoslovaque, chroniqueur dans le quotidien libéral Lidové Noviny, il écrivit pour le théâtre R.U.R. (Rossum's Universal Robots, 1920), où apparaît pour la première fois le mot « robot », et des pièces antifascistes, la Peste blanche (1937) et la Mère (1938). Outre des intrigues policières, Contes d'une poche et Contes de l'autre poche (1939), des carnets de voyage (Lettres italiennes, 1923 ; Lettres anglaises, 1924 ; Une excursion en Espagne, 1930 ; Voyage au nord, 1936), il écrivit des romans de science-fiction (la Fabrique d'absolu, 1922 ; la Guerre des salamandres, 1936) et psychologiques (Hordubal, 1933 ; le Météore, 1934 ; Une vie ordinaire, 1934). Son Anthologie de la poésie française moderne (1920) influence profondément l'évolution du vers tchèque entre les deux guerres, et ses Entretiens avec T. G. Masaryk (1928-1935) divulguent et éclairent la pensée du créateur de la République tchécoslovaque.